Le bingo écolo Bateau bateau

Le bingo écolo Bateau bateau

Depuis notre passage à l’émission Dans l’oeil du dragon, une grande vague de gens se sont dit : « Je suis rendu(e) là! »

Sans avoir testé le produit (mais en voyant bien qu’il a l’air génial), ils se sont lancés dans l’aventure des mouchoirs et/ou du papier de toilette réutilisables, parce qu’ils ont compris l’impact environnemental du geste.

Des gestes comme ça, on peut en faire tout pleins! Il y en a des plus faciles que d’autres… et d’ailleurs, le “facile” est relatif à chacun. On a tous et toutes nos limites et notre bagage.

Toutefois, petit à petit, en faisant une croix ici et là sur les articles de la vie courante qu’on utilise et qui causent du tort à la planète, on réalise qu’on peut toujours en faire un peu plus! Fini les sacs en plastique à l’épicerie, fini les gallons de détergent, fini les mouchoirs en papier… 

À ouvrir les yeux et à regarder ailleurs que ce que les multinationales veulent nous faire consommer (elles aiment ça l’usage unique en plus, parce qu’on doit en racheter encore et encore! $$), on découvre de p’tites entreprises locales qui tiennent vraiment à l’environnement et à leur communauté. Des entreprises comme la nôtres, ça tient à vous et à l’avenir de nos enfants. Pour vrai.

Disons adieu au jetable et à l’usage unique!

Pour une planète en santé, des petits gestes ici et là sont importants.

Alors pour le fun, je vous ai concocté un bingo écolo pour que vous puissiez voir où vous en êtes sur différents produits jetables de la vie courante.

Alors pour le fun, je vous ai concocté un bingo écolo pour que vous puissiez voir où vous en êtes sur différents produits jetables de la vie courante.

Téléchargez l’image et faites une croix sur tous les produits jetables et à usage unique auxquels vous avez dit ADIEU pour de bon (pour les remplacer par des alternatives réutilisables/en

Combien de lignes avez-vous? Partagez-nous vos cartes, votre constat et vos défis sur Facebook ou surDes items comme des ustensiles en plastique, des napkins, des pailles jetables (ça inclut les pailles en carton)… on s’en fait continuellement donner si on va dans un take-out! Pour faire une croix sur ces items, il faut toujours les refuser parce qu’on a des options plus écologiques sur nous. C’est pas évident, on le sait… C’est comme le 2e niveau du zéro déchet! En attendant, vous pouvez toujours faire des X jaune ou des demi-x

Par quoi les remplacer?

On vous guide pour remplacer tous ces items par des articles réutilisables ou en vrac :

Essuie-tout

*Bateau bateau réfléchit actuellement à une solution pour ce produit*

Ce qu’on trouve sur le marché en terme d’essuie-tout lavables est plus ou moins intéressant selon nous. En attendant, évitez la flanelle qui n’est pas très absorbante et allez plutôt vers du coton gaufré doublé de coton. Sinon, Kliin a des essuie-tout suédois qui peuvent se réutiliser des centaines, voire des milliers de fois. Ils deviennent très raides lorsqu’ils sont secs, mais si on veut nettoyer un dégât d’eau, ça boit.

Tampons

La coupe menstruelle en silicone est l’invention du siècle! Bien sûr, on peut aussi ne pas utiliser de tampons du tout et mettre seulement des serviettes hygiéniques lavables pendant les menstues. C’est juste très utile lorsqu’on va dans l’eau. On a testé ici la Diva Cup et la Saforelle, moins connue (que j’ai acheté en France, parce que j’avais oublié ma Diva en voyage), qui vient en deux unités avec son gobelet stérilisateur au micro-ondes et qui est vraiment plus molle, donc, peut-être plus facile à insérer pour certaines. La Enna lui ressemble d’ailleurs.

Serviettes hygiéniques

Elles existent en lavables! On les appelle les SHL (serviettes hygiéniques lavables). Beaucoup de confectionneuses québécoises en fabriquent. Le choix est vaste! Je vous invite à en essayer une ici et là chez différentes entreprises avant de vous lancer à fond dans une marque, question de voir si le « fit » est bon, si elle absorbe bien, si elle ne glisse pas dans vos bobettes, si le sang ne traverse pas dans vos bobettes. Et p’tit truc : Si ça ne vous tente pas de frotter du sang avant chaque lavage, allez vers un tissu noir à l’intérieur! Notre produit chouchou ici, ce sont vraiment les bobettes menstruelles! Parce que le problème des SH (qu’elles soient lavables ou non), ce sont les maudites fuites la nuit dans les draps! C’est réglé avec une culotte menstruelle qui est bien « paddée » très loin devant et très loin derrière. Nos prefs : celles de Madame L’Ovary.

Pellicule de plastique

Pour remplacer le saran-wrap, il y a plusieurs options qui s’offrent à vous. Ça dépend en fait de l’usage que vous faites du saran-wrap. Pour enrober un fruit ou un fromage, il y a les pellicules alimentaires à la cire d’abeille qui existent. On peut aussi se servir de plats Tupperware (les Intelli-frais sont super pour les fruits et légumes d’ailleurs, c’est vraiment magique). Pour couvrir des plats sans couvercles, on peut aussi utiliser les wraps à la cire d’abeille. Sinon, il existe des couvre-plats en PUL qui ressemblent à des bonnets de douche… par contre je ne suis pas fan, car ce n’est pas si hermétique. Il existe aussi des couvre-bols ronds en silicone. Rendue là, je préfère transférer le contenu du plat dans des plats avec couvercles.

Couches jetables

Les couches lavables font partie d’un grand univers à découvrir! Il y a beaucoup de marques de couches sur le marché, du fait au Québec comme du fait en Chine, alors, on achète soit pour nos valeurs ou suivant notre budget. Dans tous les cas, il y a une question de fit, aussi! Je suggère d’essayer quelques marques avant d’y aller à fond dans une. Ici, j’ai adoré les couches plates/langes de Bummis et couvre-couches (qui s’équivalaient tous). J’ai aussi essayé les couches à poches (dans lesquelles je glissais les couches plates), plus pratiques pour la garderie. Pour la nuit : faut des gigas foufounes pour un max d’absorption! Je boostais en fou des couches moulées. Les Sandy’s de Motherease ont été une révélation pour la nuit! Ce que j’ai appris que j’aurais voulu savoir avant : éviter le microfibre.

Sacs d’épicerie

C’est de plus en plus commun d’avoir un sac réutilisable pour l’épicerie. Ils s’achètent facilement à la caisse. Si jamais on oublie, on peut demander un sac en papier, ça peut servir de fond pour le petit bac à composte.

Sacs à collation

Encore là, plusieurs confectionneuses en fabriquent en tissu! Ici, on ADORE ceux de Demain demain qui sont imprimés et entièrement fabriqués au Québec (jusqu’aux zips). C’est une belle entreprise avec des valeurs étroitement liées aux nôtres. J’ai aussi un p’tit crush pour les sacs formats Doggy Bag de La p’tite trousse.

Ustensiles en plastique

Pour remplacer les ustensiles en plastique, c’est simple : on utilise des ustensiles en métal de la maison! Où ça devient tannant, c’est qu’on s’en fait donner dans les take-out! Il faut alors systématiquement dire NON! Et traîner ses ustensiles (il existe des formats de voyage plus pratiques). 

Éponges à récurer

Quand on pense aux éponges à récurer jetables, on pense à l’éponge jaune avec le scrub vert. Ça dure un mois, max deux? En tout cas, on finit toujours par en racheter parce que ça ne dure pas. Mais surtout, ça se retrouve dans l’eau et dans notre poubelle. Il existe quelques solutions pour remplacer ces éponges qui se décomposent trop vite. La plus naturelle est la courge éponge luffa. C’est un végétal exfoliant qui peut servir autant dans la douche que pour la vaisselle (on n’a jamais essayé par contre!). En fin de vie, ça se composte! Sinon, on peut opter pour des tampons à récurer lavables. La Capitaine Crochète en fait de qualité. Ils durent vraiment longtemps.

Lingettes

*Bateau bateau réfléchit actuellement à tester ses mouchoirs pour ce produit*

Les lingettes pour bébé (ou humide pour se laver les mains à l’extérieur) peuvent être remplacées par des lingettes ou débarbouillettes lavables qu’on mouille à l’eau. Pour les fesses de bébé, les lingettes de flanelle sèches, avec un poush de liniment oléo-calcaire, c’est PARFAIT! Car le liniment fait office d’agent humide en plus de nettoyer et de laisser la peau douce et hydratée. D’ailleurs, en lingette humide, c’est vraiment la seule utilisation intéressante de la flanelle.

Mouchoirs en papier

Les mouchoirs lavables remplacent les mouchoirs en papier. Idéalement, on ne veut pas trop brusquer nos habitudes, alors on va choisir ceux de Bateau bateau qui viennent avec une boîte en tissu pour les ranger et un panier pour disposer des mouchoirs utilisés en attendant le prochain lavage. Comme ça, il n’y a rien de dégueux. Le lavable est tellement doux pour le nez, mais le tissu est tout de même un élément qui joue sur le confort! On a essayé le coton, la flanelle et plein d’autres textiles, mais vraiment, nos préférés sont ceux en bambou-coton de Bateau bateau!

Papier de toilette

Le papier de toilette lavable est une option au papier de toilette en papier. L’autre option serait un bidet qui sèche automatiquement les fesses après les avoir rincées. Entre les deux, le papier de toilette lavable est plus abordable et rapide! Encore là, on a essayé plusieurs textiles, mais notre PQ préféré, ce sont les rouleaux de Bateau bateau!

Moules à muffin en papier

On n’est jamais obligé de mettre des cups en papier dans notre moule à muffin! Ne rien utiliser à part du beurre pour graisser notre moule est une option. Sinon, il existe des moules en sillicone à 6 trous. Ils sont pratiques car tout se démoule très bien quand on prend un silicone de qualité. Il existe aussi des cups à muffin en silicone, individuels. On n’a pas testé, mais c’est une option.

Gallons de lessive

Une bonne solution écolo pour ne plus acheter de gallons de lessive, c’est de remplir notre gallon de lessive en vrac une fois qu’il est terminé. Les noix de lavage ou les pastilles de lavage sont d’autres bonnes options, mais nous n’en avons pas dans le moment à suggérer. Les Tidepods, même si ça prend moins de plastique, c’est pas super car remplis de produits chimiques. Il y a les feuilles de lessive que nous n’avons pas essayées mais qui semblent très intéressantes, car écoresponsables. TruEarth, une entreprise canadienne en offre. 

Papier parchemin/d’aluminium

Pour remplacer le papier parchemin, ET le papier d’aluminium, il existe les feuilles de silicone, mais il existe encore mieux : le parchminum par Cookina! Cette feuille là, au look métalisé, remplace les deux sans craquer ni cramer. C’est génial!

Papier d’emballage

Pour emballer les cadeaux de fête ou de Noël, il y a 4-5 options possibles. Plusieurs entreprises dans le temps des fêtes proposent des furoshiki : de grands morceaux de tissus à plier soigneusement selon des techniques japonaises pour emballer nos cadeaux. Une taie d’oreiller avec un ruban peut aussi être chic si c’est bien emballlé! On peut aussi se procurer des sacs cadeaux réutilisables. On aime beaucoup ceux de Ficelle & Baluchon. Finalement, on peut prendre des circulaires, vieux journaux, sacs en papier d’épicerie.

Sacs à fruits & légumes

Une bonne façon de remplacer ces sacs en plastique fins malicieux, c’est soit de ne rien utiliser du tout : nos 5-6 pommes n’ont pas besoin d’être dans un sac. Nos deux brocolis non plus. Sinon, il y a l’option du sac filet. L’idée du filet, c’est pour que les gens à la caisse puissent voir le contenu. Aussi, soyez attentifs au poids de vos sacs! Privilégiez des sacs légers ou avec le poids inscrit dessus. C’est ben beau un sac fabriqué maison avec des vieux rideaux et du jeans, mais si ça pèse 200g, vous allez payer ce poids là à la caisse si vous mettez des produits au poids dedans (à moins d’être dans une épicerie où vous êtes en mesure de leur dire la tare de votre sac)

Tampons démaquillants

*Bateau bateau a une collabo qui s’en vient pour ce produit*

Les ouates rondes démaquillantes se remplacent par des tampons démaquillants lavables. Il en existe des ronds, des carrés, des blancs, des noirs, des imprimés, parfois en chanvre, en ratine, doublé en coton, en flanelle. On a testé nos mouchoirs et nos papiers de toilette comme carrés démaquillants… c’était OK, mais pas PARFAIT. Le mieux qu’on a testé, c’est la FaceMitzz de ChipieCharlie. Une mitaine de face! On aura une version « Bateau bateau » avec un côté doux efficace et un côté ultra-doux cocooning qui s’en vient prochainement sur notre site. Sinon, petit conseil pour les tampons démaquillants : évitez le minky.

Feuilles d’assouplissant

Il est écrit partout de les éviter lorsqu’on utilise des produits lavables car l’assouplissant imperméabilise les fibres et leur enlève tout leur pouvoir absorbant. Pour remplacer les feuilles, on peut ne rien mettre. Ça marche très bien. Si on a des problèmes de statique, c’est parce qu’on a trop fait sécher. Une cliente nous a dit qu’un poush poush de vinaigre dans la sécheuse peut prévenir la statique, à essayer! Sinon, on peut utiliser des balles de séchage pour réduire le temps de séchage et pour l’odeur! Il existe des bruines de séchage à mettre sur ces balles pour une odeur de « Bounce »! Attention : ne pas utiliser d’huiles essentielles dans la sécheuse, c’est hyper dangereux.

Serviettes de table (napkins)

Au lieu d’acheter des napkins pour les pique-nique ou les fêtes, privilégiez des débarbouillettes lavables ou des serviettes de table en tissu, tout simplement. Dans les take-out, dites NON aux napkins qu’on vous donne et pensez à apporter une option réutilisable avec vous!

Bouteilles d’eau

Une gourde ou une bouteille réutilisable fait très bien l’affaire! Surtout que l’eau est une ressource gratuite disponible généralement partout! Si jamais vous devez boire et que vous n’avez pas de gourde, cherchez un abreuvoir ou un lavabo, demandez un verre d’eau ou si vous devez acheter quelque chose à boire, privilégiez un breuvage en canette (consignée et recyclable) plutôt qu’en plastique ou dans un gobelet de carton. 

Cotons-tiges

*Bateau bateau va éventuellement réfléchir à une solution pour ce produit*

Pour remplacer les cotons-tiges, il existe des tiges en bois, en métal ou en silicone. Par contre, aucun d’eux n’apporte la satisfaction de s’assécher et de bien nettoyer l’orifice extérieur de l’oreille (on le rappelle, on ne doit jamais rien mettre dans nos oreillles!). Pour assécher, le mieux pour le moment reste de prendre un mouchoir lavable et notre petit doigt.

Pailles jetables

Il existe plusieurs types de pailles réutilisables. En silicone, en métal, en verre, en bambou. Chaque matière a ses qualité.. et ses défauts. Une autre excellente option reste de ne pas prendre de paille du tout!

Bouteilles de gel douche

Le savon, le shampooing, et tout ce qui est liquide pour le corps peut être acheté en vrac. Si on n’a pas d’option en vrac dans le coin, on peut aussi acheter une barre de savon normale! Pas besoin de se laver avec un Dove blanc plate… on peut choisir des savons fantaisistes, hyper beaux et qui sentent divinement bons, comme Mélo-Bulle sait très bien en faire par exemple. Il y a aussi des savons en barre en vrac ou fabriqués avec des plantes d’ici. Des centaines (si c’est pas des milliers) de savonneries québécoises en proposent. Même chose pour le shampooing, il existe plusieurs shampooings secs de nos jours sur le marché. Celui de la Sorcière Capillaire a réussi à remplacer le Head & Shoulder de mon chum, c’est pour dire!

En conclusion

Nous avons sans doute oublié des items jetables dans notre carte! On peut penser aux gobelets de café : ça c’est une plaie parce que c’est tellement difficile de faire remplir nos propres tasses! Faut juste ne jamais se prendre un café sur la route (Bonne chance). Bravo à La Tasse d’essayer de faire quelque chose en ce sens d’ailleurs!

Il y a aussi les filtres à café jetables, les dosettes de café… Bref, j’ai tout oublié ce qui est relatif au café, parce que j’en bois pas. 

Ensuite, il y a tellement d’emballages alimentaires qu’on met aux poubelles mais auxquels on peut difficilement dire adieu. Ex. le plastique qui emballe la pizza surgelée ou bien le fromage, le carton de lait, le sac de chips…

Ça, j’en ai fait un sujet complet récemment : L’épicerie du futur.

En voyez-vous d’autres qu’on a oublié?

En attendant, on joue au bingo, on est fiers et fières de nos accomplissements! On reste motivé(e)s! 

Et vous?

Combien de lignes avez-vous? Partagez-nous vos cartes, votre constat et vos défis sur Facebook ou sur Instagram : @bateaubateauinc

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas visible. Les champs marqués sont obligatoires *